• Picasso, périodes Bleu et Rose, l’exposition au Musée d’Orsay

    Alors que le Musée Picasso présente les Chefs d’œuvre de Pablo Picasso, le Musée d’Orsay propose un focus sur les périodes Bleu et Rose du génie espagnol, dans une belle exposition du 18 septembre 2018 au 6 janvier 2019.

    Cette exposition est d’ailleurs une collaboration entre le musée d’Orsay et le Musée Picasso et réunit un grand nombre de chefs-d’œuvre, pour une présentation exhaustive de la production sculptée et gravée de l’artiste entre 1900 et 1906.

    Ces 6 années ont été cruciales dans l’art de Picasso. Il est encore jeune quand, en 1901, son ami Carlos Casagemas se suicide. Pablo Picasso a seulement 21 ans, et prend conscience de la violence de l’existence. Il va peindre vieillards, mendiants, aveugles dans des teintes froides, souvent bleutées. Pendant l’hiver 1901, il peint Autoportrait bleu (Paris, Musée Picasso). Pablo Picasso habite alors Paris, et pour des soucis d’économies, réutilise des toiles pour des tableaux et va brûler des dessins pour se chauffer !

    En 1904, il s’installe au Bateau-Lavoir, dans l’atelier laissé par Paco Durrio et rencontre sa première compagne : Fernande Olivier. son idylle change ses thèmes de prédilection, de la mort, il passe à l’amour et à la joie de vivre, tout en conservant une mélancolie que l’on retrouve dans ses Arlequins. La période rose durera 2 ans et se clôturera avec Les Demoiselles d’Avignon, premier tableau de la période cubiste !

    Chose inconcevable, cette période essentielle de la carrière de l’artiste n’avait jamais été traitée dans son ensemble par un musée français. Dans le musée d’Orsay, sa production est resituée dans son contexte et mise en perspective avec le travail de ses contemporains espagnols et français (Casas, Nonell, Casagemas, comme Steinlen, Degas, Toulouse-Lautrec ou Gauguin) !

    Horaires
    Du 18 septembre 2018 au 6 janvier 2019

    Lieu
    Musée d’Orsay
    62 rue de Lille
    75007 Paris 7

    Tarifs
    -26 ans UE, handicapés et chômeurs : Gratuit
    tarif réduit : 9 €
    tarif plein : 12 €

    Site officiel
    m.musee-orsay.fr

     

    Les expositions de la rentrée de septembre 2018 à Paris
  • Les expositions de la rentrée de septembre 2018 à Paris

    Caravage à Rome, l’exposition événement au musée Jacquemart-André

    Une exposition consacrée à Caravage à Paris, c’est un événement à ne pas manquer ! Direction le musée Jacquemart-André du 21 septembre 2018 au 28 janvier 2019, pour une analyse du rôle et de l’influence de Caravage à Rome, lui devenu par ses œuvres en clair-obscur.

    L’exposition Caravage à Rome sera consacrée à la vie de Caravage à Rome, en montrant l’activité des ateliers des grands peintres, la présentation questionnera les rapports de Caravage avec les collectionneurs et les artistes, mais aussi avec les poètes et les érudits de son temps, liens qui n’ont jamais fait l’objet d’une exposition !

    Né en 1571 à Milan, Michelangelo Merisi, dit Caravage, va révolutionner la peinture italienne du XVIIe siècle par son usage novateur du clair-obscur. A 13 ans, le petit Michelangelo Merisi est engagé dans l’atelier de Simone Peterzano, célèbre peintre de Milan, et à 21 ans, il quitte sa ville natale pour rejoindre Rome. Il connaitra une belle carrière à Rome, mais sera souvent condamné pour des bagarres et fuira la ville en 1606 après le meurtre d’un homme à l’âge de 37 ans.

    Pendant ses 16 années à Rome, Caravage produira de nombreux chefs d’oeuvre et développera un style pictural révolutionnaire, caractérisé par un réalisme et une humanité sans précédent.

    Pour la première fois, 10 chefs d’œuvres de Caravage seront réunis dans les salles du Musée Jacquemart-André, dont les deux versions de la Madeleine pénitente, peintes pendant la fuite de Caravage, seront toutes deux mises en regard au musée Jacquemart-André.

    Le musée Jacquemart-André bénéficie aussi du prêt de Judith décapitant Holopherne (1508), Le Joueur de luth (1595-1596), Le Jeune Saint Jean-Baptiste au bélier (1602), Saint François en méditation (vers 1606), Saint Jérôme (1605-1606), Ecce Homo, Le Souper à Emmaüs (1605-1606), Saint François, Madeleine en extase dite « Madeleine Klain », Madeleine (1606). L’exposition s’intéressera ainsi aux rapports de Caravage avec les collectionneurs et les artistes, mais aussi avec les poètes et les érudits de son temps, liens qui n’ont jamais fait l’objet d’une exposition !

    Horaires
    Du 21 septembre 2018 au 28 janvier 2019

    Lieu
    Musée Jacquemart André
    158 boulevard Haussmann
    75008 Paris 8

    Tarifs
    -7 ans et handicapés : Gratuit
    7-25 ans : 9,5 €
    étudiants et chômeurs : 12 €
    tarif plein : 15 €

    Site officiel
    www.musee-jacquemart-andre.com

    Plus d’information
    Horaires : 10h-18h tous les jours, nocturne lundi jusqu’à 20h30

     

     

  • Alberto Giacometti, l’exposition au musée Maillol – Photos et vidéo

    Une nouvelle exposition Giacometti a lieu au Musée Maillol, du 14 septembre 2018 au 20 janvier 2019. On l’aura vu un peu partout : au musée Picasso, à l’Institut Giacometti, à la Fondation Calouste Gulbenkian… C’est simple, Alberto Giacometti est sur toutes les lèvres.

    Chaque exposition a son importance : au musée Maillol, Giacometti voit ses travaux converser avec de grands sculpteurs classiques, ainsi qu’avec les artistes emblématiques de la modernité.

    image: https://www.sortiraparis.com/images/61/0/01-default.jpg

    image: https://www.sortiraparis.com/images/62/80790/385089-giacometti-au-musee-maillol-36.jpg

    Giacometti au musée Maillol

    image: https://www.sortiraparis.com/images/63/0/01-default.jpg

    image: https://www.sortiraparis.com/images/64/0/01-default.jpg

    Un peu plus de 50 sculptures de Giacometti côtoient ainsi 25 sculptures d’Auguste Rodin, Antoine Bourdelle, Aristide Maillol, Charles Despiau, Constantin Brancusi, Henri Laurens, Jacques Lipchitz, Ossip Zadkine, Joseph Csaky ou encore Germaine Richier.

    Intitulée « Entre tradition et modernité« , l’exposition suit un parcours chronologique et thématique. Deux grands parties structurent le propos. Tout d’abord sont présentées les oeuvres de jeunesse de Giacometti, puis les sculptures marquant les changements nés de sa rencontre avec les avant-gardes parisiennes autour des années 1925.

    image: https://www.sortiraparis.com/images/61/0/01-default.jpg

    image: https://www.sortiraparis.com/images/62/80790/385050-giacometti-au-musee-maillol-23.jpg

    Giacometti au musée Maillol

    image: https://www.sortiraparis.com/images/63/0/01-default.jpg

    image: https://www.sortiraparis.com/images/64/0/01-default.jpg

    À noter : le parcours de sculptures est enrichi d’une sélection d’oeuvres d’arts graphiques et de documents d’archives. Aussi, on peut avoir un bel aperçu de ce à quoi ressemblait l’atelier parisien de Giacometti grâce à un ensemble de lithographies de l’artiste et de photographies prises par les grands noms de la photographie du XXème siècle tels que Brassaï, Denise Colomb, Sabine Weiss et Herbert Matter.

    En savoir plus sur https://www.sortiraparis.com/arts-culture/exposition/articles/171783-alberto-giacometti-l-exposition-au-musee-maillol-photos-et-video#PaZeB4bDDxjbussQ.99

    Les expositions de la rentrée de septembre 2018 à Paris
  • Les expositions de la rentrée de septembre 2018 à Paris

    Basquiat, l’expo événement à la Fondation Louis Vuitton en 2018

    Après les énormes prêts du MOMA et de la collection Chtchoukine qui ont réunis les foules, la Fondation Louis Vuitton met à l’honneur des artistes majeurs dans des expositions rétrospectives d’exception. Du 3 octobre 2018 au 14 janvier 2019, la Fondation d’art située Bois de Boulogne nous propose une plongée dans l’œuvre de Egon Schiele et de Jean-Michel Basquiat.

    Pour ces deux expositions, la Fondation Louis Vuitton puise dans ses collections particulières, des collections débutées dès 1990, lorsque LVMH entrepris une action de mécénat en faveur de l’art et de la culture en soutenant les jeunes artistes, en acquérant des œuvres et en réhabilitant des monuments historiques.

    Ainsi, l’exposition Basquiat à la Fondation Louis Vuitton parcourt l’ensemble de la carrière de l’artiste new-yorkais en se concentrant sur une centaine de ses œuvres les plus décisives, de 1980 à 1988. On y retrouvera surement la série des Heads de 1981-1982 et des ensembles inédits en Europe tels que Obnoxious Liberals (1982, collection Broad Art Foundation), In Italian (1983, collection Brant Foundation) ou encore Riding with Death (1988, collection privée). Les œuvres présentées seront une belle plongée dans le New-York underground des années 80, une ville où le hip-hop, le graffiti et l’art primitif permettent un échappatoire entre pauvreté, chômage et SIDA !

    Si la liste des oeuvres exposées n’est pas encore connue, on sait déjà que cette exposition sera l’une des plus courues de Paris pendant l’hiver 2018/2019, une très belle exposition sur un artiste à la pratique dense et à la carrière malheureusement courte.