• « Irving Penn » au Grand Palais

    Une rétrospective majestueuse qui explore toutes les dimensions d’une des légendes de la photo du XXème siècle. C’est la nouvelle exposition de la rentrée 2017 proposée par le Grand Palais, après avoir séduit les New-yorkais au Metropolitan Museum of Art, du 24 avril au 30 juillet 2017. Né il y a 100 ans, le 16 juin 1917, le photographe américain, attentif à la nuance, au grain et au détail de sa photographie, s’est fait connaître grâce à ses collaborations avec Vogue US dès 1943. Une reconnaissance acquise rapidement au fil de productions remarquables et remarquées qui séduisent les plus grands magazines et marques internationales. Le Grand Palais met ainsi en lumière plus de 200 clichés d’Irving Penn, des portraits de sa muse et épouse Lisa Fonssagrives, de Pablo Picasso et Marlene Dietrich, à ses fleurs vibrantes de sensualité en passant par ses jolis nus.

    Irving Penn, du 21 septembre 2017 au 29 janvier 2018, Grand Palais, Galeries nationales, 3 Avenue du Général Eisenhower 75008 Paris

    Crédit photo : Irving Penn (American, 1917 – 2009) Mouth (for L’Oréal), New York, 1986 Dye transfer print 18 ¾ × 18 ⅜ in. (47.6 × 46.7 cm). The Metropolitan Museum of Art, New York Promised Gift of The Irving Penn Foundation © The Irving Penn Foundation

    Les expositions de la rentrée!
  • Les expositions de la rentrée!

    « Maria Callas » à La Seine musicale

    Pour sa première exposition, la nouvelle Seine Musicale, sur l’île Seguin, choisit un sujet légendaire s’il en est : Maria Callas, sa vie, sa voix, son destin. Sur quelques       1 000 m², c’est un foisonnement d’archives dans l’ensemble inédites, réunies par Tom Volf, spécialiste du sujet, avec moments intimes – Grace Kelly filmant la diva sur le bateau d’Onassis, dans les années 60… – albums de son enfance, témoignages de ses proches ou enregistrements live. Or ce qui fait ici la différence, ce sont les dispositifs technologiques du lieu grâce auxquels le son, d’une qualité exceptionnelle, donne parfois le sentiment qu’elle est là, vivante, tout près, son chant, son timbre, sa tessiture à portée d’émotion.

    Maria by Callas, du 16 septembre au 14 décembre 2017 à La Seine Musicale.

    Crédit photo : Maria Callas & Aristote Onassis lors de la soirée des 20 ans du Lido en 1966 © Fonds de Dotation Maria Callas

  • « Paul Gauguin » au Grand Palais

    Cet automne, le Grand Palais célèbre l’œuvre, gigantesque, de Paul Gauguin. Peintre majeur du XIXème siècle, précurseur de l’art moderne, artiste multiple… Gauguin n’a eu de cesse de travailler la matière, de jouer sur les couleurs, se renouvelant à chaque œuvre, tel un alchimiste. C’est sur cette soif de découverte et d’innovation que le Grand Palais met l’accent au travers d’une belles séries d’œuvres hétéroclites (peintures, sculptures, céramiques, dessins, gravures…). Et pour redécouvrir une autre facette du peintre, celle de l’exilé, le film Gauguin, voyage de Tahiti avec Vincent Cassel dans le rôle de l’artiste est à voir à partir du 20 septembre prochain.

    Gauguin, l’alchimiste, du 11 octobre 2017 au 22 janvier 2018, au Grand Palais à Paris

    Crédit : Paul Gauguin (1848-1903) Ahaoe feii? (Eh quoi ! Tu es jalouse ?) 1892 huile sur toile ; 66,2 x 89,3 cm, Moscou, musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine © The Pushkin State Museum of Fine Arts, Moscou

    Les expositions de la rentrée!
  • Les expositions de la rentrée!

    « Pop Art, Icons That Matter » au musée Maillol

    Pour la première fois à Paris, le musée Maillol expose cet automne des œuvres phare du Whitney Museum of American Art de New York. Le mot d’ordre ? Pop ! Au travers de ses figures emblématiques (Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Robert Rauschenberg…), l’influent pop art est mis à l’honneur le temps d’une exposition exceptionnelle regroupant une soixantaine d’œuvres hétéroclites (peintures, sculptures, impressions…). L’occasion, également, de redécouvrir le travail d’artistes américains moins connus (George Segal, Rosalyn Drexler, May Stevens…) qui ont eu un impact tout aussi majeur sur l’un des mouvements artistiques les plus importants du milieu du XXème siècle.

    Pop ArtIcons That Matter du 22 septembre 2017 au 21 janvier 2018, musée Maillol à Paris 

    Crédit : Estate of Roy Lichtenstein New York / Adagp, Paris, 2017

  • « Daho l’aime pop » à la Philharmonie de Paris

     

    Étienne Daho revient cet hiver avec un nouvel album, Blitz, qui pourrait être la BO fantasmée d’une série B américaine avec l’accent français. Une sortie de route romantique programmée avec David Holmes, producteur et remixeur star, dépositaire de dizaines de scores à succès pour le cinéma. Outre ce nouveau disque, Étienne  orchestrera aussi Daho l’aime pop, une grande exposition parisienne de plus de 200 photos, une histoire de la french pop racontée par celui qui en est depuis longtemps le parrain assumé. Vivement l’hiver !

    Blitz, sortie fin novembre
    Daho l’aime pop, à partir du 5 décembre 2017, Philharmonie de Paris

    Crédit photo : Étienne Daho par Thomas Robin

     

    Les expositions de la rentrée!
  • Les expositions de la rentrée!

    « Picasso 1932, année érotique » au Musée national Picasso-Paris

    En collaboration avec la Tate Modern de Londres, le Musée national Picasso-Paris s’intéresse à l’année 1932 qui fut particulièrement riche pour Picasso. En effet, l’artiste, qui déclarait L’œuvre qu’on fait est une façon de tenir son journal a peint durant cette année clé que l’on peut qualifier d' »érotique », des œuvres d’une sensualité parlante. Du 1er janvier au 31 décembre 1932, l’exposition propose ainsi de retracer jour après jour les événements majeurs dans la carrière et la vie du peintre, qui produisit cette année-là plus de 300 œuvres.

    Picasso 1932, année érotique, du 10 octobre 2017 au 11 février 2018, Musée national Picasso-Paris